Lettres hébraïques

Au début des années 50, David Malkin crée des compositions abstraites, de structure architecturale.

Il commence cette série à Florence et la poursuivra à Paris.

Si la plupart sont des variations de volumes à partir de lettres hébraïques, deux d’entre elles sont en revanche la transcription chacune d’une partie d’un verset du psaume XCVIII de David dans l’Ancien Testament : 

 

A gauche,  « Les fleuves vont applaudir » se lit dans les parties pleines.

 

A droite, « Les montagnes vont se réjouir » se lit dans les parties ajourées.